Jessiquoi est une artiste unique qui occupe de plus en plus le devant de la scène. D’origine australienne et installée à Berne, elle est à la fois productrice, musicienne, chanteuse et danseuse. Son beat voyage entre la musique électronique, la World music et le rap. Sa voix, sa mise en scène colorée et son maquillage sauvage attestent d’une grande et énergique créativité. 

Jessiquoi – The Sentry (official video)

Ses prestations live combinent tous ces éléments et son son comme sa performance impressionnent en lui conférant un certain « je ne sais quoi » … ou plutôt un certain « Jessiquoi ». Véritable phénomène musical du moment, Jessiquoi propose un spectacle envoûtant, alliant musique électro-hip hop, danse et esthétique manga-futuriste. 

Sa notoriété s’envole avec des concerts dans des festivals importants comme l’Openair Festival à Zurich, le Gurten Festival à Berne ou des shows à Fri-Son Fribourg, à la télévision suisse ou encore à la radio. Au printemps 2018, Jessiquoi a remporté le Best Electronic ainsi que la récompense pour la meilleure démo au festival M4MUSIC de Zurich.

Parfois comparée à M.I.A., Grimes ou Die Antwoord, elle puise plutôt son inspiration de ses jeux favoris, de dessins animés japonais et de bandes dessinées qui influencent à la fois sa musique et sa mise en scène. Jessiquoi a sorti un nouveau single en 2019 et prépare un album qui sera disponible prochainement. Le projet devrait prendre la forme d’un roman graphique en même temps qu’un projet musical.

KT Gorique est une artiste d’origine ivoirienne et italienne, établie en suisse depuis l’âge de 11 ans. Étant née à Abidjan, c’est tout naturellement qu’elle fut d’abord inspirée par la musique afro en général (musique africaine traditionnelle, reggae, soul, blues, rnb, etc). Elle fut d’abord attirée par la danse, et ce dès l’âge de 4 ans. C’est cette passion qui l’amènera plus tard à découvrir la culture Hip Hop.

En 1999, alors qu’elle est âgée de seulement 8 ans, KT découvre l’art de l’écriture en rimes à l’école et développe aussitôt une aisance naturelle à jouer avec les mots. Les troubles politiques présents en Côte d’Ivoire à cette époque amène KT et sa famille à immigrer en Suisse en 2002. C’est là qu’elle commence la danse Hip Hop, entre smurf, popping, new style et krump. Deux ans plus tard, alors qu’elle écrit, elle décide pour la première de réciter ses rimes par-dessus un de ces morceaux de Hip Hop préféré. La machine était lancée.

En 2012, elle remporte le titre de championne du monde End Of the Weak (compétition internationale de freestyle rap) et établi 3 nouveaux records : celui de la première femme, la première suissesse et la plus jeune personne de l’histoire à remporter ce titre. S’en est suivi un premier album «Tentative de Survie» sorti en 2016; le premier rôle du film français «Brooklyn» pour lequel elle remporta plusieurs prix, dont celui de l’interprétation au festival du film de Milan en 2016, ainsi que celui de la meilleure actrice au Hip Hop Film Festival de New-York en 2017 ; une mixtape «ORA» sorti en 2017, et des centaines de concerts à travers le monde. De la Suisse à la France, en passant par la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne, la République Tchèque, l’Italie, le Québec ou encore le Sénégal, le public est conquis par ce brin de femme aux mots qui frappent comme des massues, ou qui mitraillent les chairs et les âmes.